Au premier coup d’oeil, une peinture Warli c’est une multitude de tâches blanches, lumineuses, captivantes. Un choc!

Ce choc, les premiers anthropologues indiens l’ont pris en pleine figure en découvrant, en 1976, dans la demi-obscurité des huttes, les fresques Warlis. Celles-ci se sont ensuite avérées être un important témoignage sur une des dernières populations aborigènes mise à jour sur notre planète. Les toiles peintes aujourd’hui par ce peuple, dont la tradition remonte au paléolithique, en sont les « boites à trésor ».

Lire la suite