Portrait Verrocchia

Le métal a pour moi la même richesse géologique que l’or ou le diamant. Il faut savoir le traiter, le manipuler avec le même respect, la même tendresse. L’amener à ses limites sans jamais le maltraiter, avec autant de douceur et de fermeté que l’exigerait le corps, l’assouplir, l’allonger, l’étirer, le modeler, lui donner du galbe ; vocabulaire éminemment charnel mais parfaitement à sa place.

Lire la suite